Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin
  • : Le Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin, basé à Osny (95), rassemble des collectionneurs de voitures anciennes des alentours de l'agglomération de Cergy Pontoise.
  • Contact

  • cca.prv
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
">

Compteurs

Les Rendez-vous mensuels

Pour Etre Informé Dès la parution d'un nouvel article , Inscrivez-vous à la newsletter en saisissant Votre e-mail. C'est pratique et gratuit.  


Notre Prochain rendez-vous mensuel au château de Grouchy à Osny 

 Dimanche 3 juillet 2022

 

 

 

Voir tous les albums de photos


 

Agenda 2022

Prochains Rendez-Vous au Château de Grouchy

 

    

Dimanche 3 Juillet  2022   

Dimanche 7 Août    2022  

Dimanche 4 Septembre 2022   

Dimanche 2 Octobre     2022

Dimanche 6 novembre  2022

Notre  contact :

06 31 51 65 97

 

 

 

13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 07:00
      Si vous n'avez pas vu l'émission "TURBO" sur M6 le 1er Juillet, voici une séquence qui en ravira plus d'un!
 
     Le PARIS-RAMBOUILLET vu par des passionnés.

     Bonne lecture.

J.L
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 14:14

    RENCONTRES ESTIVALES      Mer...Montagne..Campagne...

 

      Votre chemin croisera sûrement des "Anciennes" en balade sur les routes de France ou d'ailleurs.

 

      Faites-nous parvenir un reportage - texte et photos - où insolite et humour le valoriseront!

 

      La meilleure chronique sera publiée sur le blog à la fin de l'été.

 

      Tous à vos appareils!!

 

       Bonnes vacances et bel été!!

 

 J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 16:00
          Avant de faire un tour sur la pelouse du Stade de France, je voudrais présenter à tous les participants à cette journée, mes excuses les plus sincères. En effet, voulant redimensionner le film tourné ce Samedi 5 Mai afin d'effectuer un montage, un "clic" malencontreux...et tout s'est effacé. J'en suis profondément contrariée. Seule reste une mini séquence que vous pourrez retrouver dans l'article et dont la qualité est très médiocre. STADE DE FRANCE (Copier)
 
      Mais passons à cette sympathique journée où 15 véhicules dont 4 du Club de l'Auto se sont réunis pour une parade au Stade de France en ouverture du match de Rugby Racing-Metro92/Stade Français. image STADE FRANCAISBLASON RACING METRO92
 
       Notre  ami André, ancien rugbyman et sponsor du Racing est à l'initiative de cet évènement, occasion toute particulière puisque ce Club parisien célèbre cette année ses 130 ans d'existence. L'objectif est donc la Fête...la Fête du Sport!!
 
       Dès le matin, sur l'A15, où nous nous étions regroupés à 9 véhicules, les frayeurs ne nous ont pas   épargnés... Le C6 Torpédo 1930, piloté par Jean-Claude, donnait déjà des signes de fatigue. Parade-au-Stade-de-France 0002Le bon Dr Guy lui  prodigua ses bons soins et tant bien que mal nous nous sommes tous retrouvés au Stade de France. Impressionnante structure  tant à l'extérieur que dans l'enceinte même...Un vrai labyrinthe! Il faut dire que c'est le plus grand stade d'Europe avec 80 000 places...Un monstre jusque dans ses entrailles!! 
  Parade-au-Stade-de-France 0009
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 
 
 
   Dès notre arrivée, briefing avec l'équipe événementielle du Racing dirigée par Laura, chargée de communication et fille du célèbre international Pierre Berbizier. Parade-au-Stade-de-France OO54a
 
       Toutes les consignes données, début de la répétition: vitesse des véhicules, distance entre 2, emplacements stratégiques aux arrêts, mise en place des drapeaux. Les épouses (époux...Et oui...nous avons  pu admirer la dextérité d'une pilote en la personne de Pilar...) ont tenu le rôle des "Légendes" durant cette matinée.Parade-au-Stade-de-France 0025
 
      Mais...Qui sont ces "Légendes"? Non seulement des rugbymen des années 1957-1959, des champions de France des années 90 mais aussi les sportifs omnisport ayant appartenu à ce Club.
       De Monsieur Alain Mimoun (90 ans) en passant par Pierre Darmon (tennis), Christine Caron (natation), Brigitte Deydier (championne du Monde de judo 1982-84-86) etc...etc..Que de beaux athlètes!!
 
Parade-au-Stade-de-France 0102
 
 
 
 
       Après un repas rapide (timing largement dépassé), offert par le Racing sur l'intervention de André, au restaurant Le France, le moment tant attendu approche. Casquette et écharpe "ciel et blanc", nos pilotes sont impatients de rencontrer leurs passagers. Un fort accent du Sud-Ouest circulait dans les couloirs et sur la piste.Parade-au-Stade-de-France 0074
 
 
 
 
 
        C'est devant 51 123 spectateurs que le défilé se déroule sous les vivas et les applaudissements. La chorégraphie et les chants de la chorale Gospel de la Fondation des Apprentis d'Auteuil  chauffent encore plus le public! Quel beau spectacle en vérité! Quelle ambiance! C'est aussi çà le rugby!!
 
Parade-au-Stade-de-France 0100 
 
 
 
 
 
 
 
 
       Derrière les autos, la parade à pied des vétérans et de l'équipe actuelle des jeunes rugbymen ( peut-être du futurs internationaux?) et des minimes du Club.
 
 Parade-au-Stade-de-France 0113
 
 
       S'en suivit, le match où dans les 5 dernières minutes le Racing a été malmené par son adversaire le Stade Français. Il s'en est fallu de peu pour changer le score 19-13. A la faveur de cette victoire le Racing confirme sa 6ème place du Top 14.      
 
Parade-au-Stade-de-France 0139Racing 9
 
 
 
 
 
 
 
       La 3ème mi-temps a bien eu lieu...Un cocktail abondant et de qualité a clôturé notre participation.
 
 
 
 
 
        Mais l'aventure n'était pas terminée pour autant...
 
       La C6...Le retour...
 
       Jean-Claude, anxieux tout au long de la journée, n'avait certainement pas prévu les caprices du Torpédo.
        Alors que la pluie s'abattait violemment sur la circulation dense aux environs de 20h, la "Belle", qui avait rempli son contrat pendant la parade, était au bout de ses forces. C'est sur le Pont de Gennevilliers qu'elle capitula! Le Professeur Guy, trempé jusqu'aux os, détecta une panne de carburateur....(rappelez-vous de l'atelier mécanique...) impossible de réparer sur place!
       
       Donc, dépanneuse...puis 2 (la 1ère était trop petite...) puis 3 (la 2de ne voulait pas venir à Osny). Quelle galère!! Nerfs et fatigue ont eu raison de nos troupes! C'est à une heure très avancée de la nuit que Jean-Claude et Christiane ont rejoint leur domicile.
 
       Il faut vraiment donner un coup de chapeau à Guy et à Stéphane qui se sont démenés comme de beaux diables et qui ont fait preuve de beaucoup de calme et de sang-froid afin de sécuriser les véhicules sur la bande d'arrêt d'urgence très étroite à cet endroit. Ont-ils eu conscience du danger???
 
       Malgré toutes ces péripéties, chacun gardera en mémoire le souvenir d'un évènement exceptionnel!
 
       Pour nous avoir permis de vivre cette journée, un grand merci à André ainsi qu'au staff du Racing qui nous a accueillis avec beaucoup de gentillesse, de disponibilité et de bienveillance.
 
 
J.L  
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 16:05

 

   

 

 

 

 A tous nos membres et à nos fidèles lecteurs,

 

                                    Des brassées de muguet...pour un monde de Bonheur...1er Mai

 

 

 

 

 

     J.L              

 

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 23:00
       Cette journée exclusivement masculine a été amorcée par un exposé du "professeur" Guy qui avait préparé avec grand soin cette réunion et dont le thème était la carburation.
 
      Explications techniques et panneaux illustratifs ont suscité un grand intérêt auprès de l'assistance composée de 17 membres du Club. La participation fut plus forte que chez les Dames!!
 
 
                                                                               
       
          100 0609 (Copier)
               100 0620 (Copier)
     
       
       
 
 
       
 
 
 
 
 
 
 
 
            100 0627 (Copier)
La pose a conduit ces messieurs à la Trattoria pour un déjeuner qui a duré...Pia...pia... pia ... 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
          
 
           
100 0632 (Copier)
    
 
 
 
 
De bons élèves...assidus!! Le repas était trop copieux ou la semaine difficile!!!
 
     
 
             
        
        
        
      A la reprise, Philippe vint compléter, en duo avec Guy, l'analyse sur l'évolution de la carburation.
 
      Puis, la parole fut donnée à Henri, troisième intervenant, toujours à la recherche d'améliorations et de performance.100 0638 (Copier)
     
 Le sujet, étayé par un graphique, devait démontrer l'influence de la richesse du mélange sur le couple moteur.
 
 
 
 
 
 
 
     100 0642 (Copier)
      Après le développement oral, Henri convia ses condisciples au test "grandeur nature" sur sa B12 Bourguignonne qui a parfaitement réagi aux commandes de son maître!
      Merci et bravo à nos passionnés ainsi qu'à Denis, qui a prêté ses locaux, pour cet atelier très réussi!
      Et, plutôt que des mots...
 
 J.M.L
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 07:20

      Tandis que nos époux  se retrouvaient pour un "Atelier mécanique"...(et çà...nous en reparlerons plus tard...), nous, les Dames du Chevron, avons passé, en ce 17 Mars, une journée très instructive!!

 

      1070555(Copier)Tout a débuté à 12h par un magnifique repas à l'Arbre Blanc, charmant tout petit restaurant au coeur de Pontoise. Mais... 13 à table!! Afin de prévenir nos superstitions, l'hôtesse avait invité une 14ème convive, une adorable petite poupée en peluche qui présida en bout de table.P1070561 (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

      Ambiance acidulée au milieu de confitures, miel, épices, objets de déco en tout genre et, aux murs, les oeuvres candides de la maîtresse des lieux! Adresse à retenir...Tout y est fabriqué "maison" par le patron qui est, en outre, Chef dans un prestigieux établissement parisien.

 

       Nos agappes terminées, nous rejoignons l'Office du Tourisme (équipe très professionnelle) où nous attendait une guide-conférencière passionnée.

 

      Pontoise "Ville d'Art et d'Histoire"...Ce n'est pas un vain mot car ses rues et ses souterrains recèlent de trésors.PONTOISE VERS 1600

 

       L'histoire de Pontoise est longue et débute au IIIè siècle. Au XIè siècle Pontoise devient une ville frontière et défend les abords de Paris. Carrefour d'échanges, le commerce des richesses agricoles du Vexin prend un essor considérable. De nombreux édifices religieux et le Château Royal témoignent du prestige de la capitale du Vexin. Dès le XIIè siècle, la ville est ceinturée de remparts et c'est de cette époque médiévale que nous allons découvrir les richesses. Pontoise est à son apogée et accueille régulièrement la cour et les rois de France. La Renaissance verra l'implantation de nombreux  couvents. C'est au cours du XVIIIè siècle que la ville prendra son aspect actuel.

       

    Nous débutons donc la visite par une vue générale de Pontoise des terrasses de l'Office anciennement (au XVIIè siècle) l'Hôtel Dieu construit par Saint-Louis et plus récemment la piscine. Nous montons ensuite, par les rues pavées, au point culminant de la cité et nous nous trouvons à P1070581 (Copier)l'emplacement même du Château Royal surplombant les rives de l'Oise. Aujourd'hui, une grande demeure bourgeoise abrite, à cet emplacement, le Musée Pissarro entouré du Jardin des 5 sens, spécialement dédié aux mal ou non-voyants.

       Notre première incursion dans les souterrains se fera à partir de là. Nous n'en sommes qu'aux balbutiements des montées et descentes d'escaliers dans les entrailles de la terre!P1070593 (Copier)

 

 

 

 

      Le centre historique de Pontoise est édifié sur un plateau calcaire, appelé Mont Bélien, entaillé par la Vallée de l'Oise. Très tôt, les habitants ont extrait le calcaire nécessaire à la construction de la ville. Neuf cents cavités ont été répertoriées sur seulement 20% du territoire de la commune.

      Le calcaire présent à Pontoise fut très largement exploité, d'abord à ciel ouvert (Place de la Harengerie) puis au XIIIè siècle l'exploitation des carrières évolue vers une extraction souterraine en "puits" ou en "excavage". L'utilisation du puits d'extraction était très répandue (Cave des Moineaux ou carrières du ChP1070583 (Copier)âteau). Le puits, de grand diamètre, était creusé depuis la surface pour permettre l'exploitation des bancs calcaire et l'acheminement des blocs grâce à un monte-charge (roue, cage d'écureuil).P1070604 (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Le carrier laissait des piliers de roche brute à certains endroits déterminés pour soutenir le ciel de carrière. Nous avons pu apercevoir dans la pierre des traces de fossiles et parfois même ce que l'on pourrait appeler la signature des carriers.P1070622 (Copier)

 

 

      On peut dire que chaque propriétaire de maison pouvait exploiter son sous-sol pour ses propres besoins, ce qui explique la forte concentration de "caves" en ogive ou en plein ceintre sous les habitations. P1070630 (Copier)

 

 

 

 

 

 

  C'est au XVIIè siècle que l'extraction sous la vieille ville s'arrête pour se développer  l'extérieur de l'enceinte et dans la Vallée de l'Oise. Au XVIIIè et au XIXè siècle, ce sont les grands édifices (le Château Royal, certaines églises et les fortifications) qui, faute d'entretien, vont servir de "carrières à ciel ouvert" pour l'utilisation locale mais aussi l'exportation des pierres par voie d'eau. L'Abbatiale de Saint-Denis fut édifiée au XIIè siècle avec les pierres de la Vallée de l'Oise réputées pour leur qualité.

 

      Outre leur fonction de caves pour la conservation des denrées,  de fosses d'aisance et de dépotoirs, où il a été retrouvé, par les spéléologues et notamment l'un des plus célèbres, né à P1070614 (Copier)Pontoise, Edouard Alfred Martel, os d'animaux, monnaie, vaisselle, céramiques et divers déchets témoignant de la vie des habitants, les cavités souterraines ont servi d'abris et de refuges.

     Nous avons donc visité une cave militaire parmi la douzaine existante transformée en abri pour la population lors de bombardements aériens. Parfois aussi, lieu stratégique de rassemblement des troupes et Q G d'opérations. A noter que l'entrée de ce souterrain se fait par l'accès au parking Jean Jaurès. Fallait-il le savoir?

P1070645 (Copier) 

 

 

         Bien sûr, nous avons sillonné les rues du Vieux Pontoise, de la rue du Paon en s'arrêtant Place de la Harangerie, véritable studio cinématographique en plein air. "Un long dimanche de fiançailles","Les rivières pourpres 2" "Vidocq", "La  Môme "(rediffusé le 18 Mars....le hasard?, où l'on aperçoit les autos de Jean et Jean-Claude) et d'autres succès ont eu pour décors naturels ces vieux quartiers.TOURNAGE LA MÔMEP1070610 (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Nous continuons notre périple par l'aperçu extérieur de la cathédrale Saint-Maclou, de style composite:  roman, gothique, renaissance, classée Monument Historique en 1940. La petite rue des Moineaux nous entraîne à la fameuse Place du même nom, réaménagée en amphithéâtre, où chaque année, concerts et animations artistiques sont donnés.P1070635 (Copier)

         

 

 

Nous longeons ensuite l'impasse de la Prison où nous retrouvons sur les vestiges des murs des inscriptions de détenus.P1070640 (Copier)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Il faut avoir un oeil averti pour découvrir toutes ces subtilités!!

 

      Puis, nous entrerons dans les Jardins de la Ville qui ont remplacé les fossés qui entouraient les fortifications.P1070641 (Copier)

 

      Nous n'aurons pas tout visité en cette après-midi et je n'aurai pas tout dit sur ce riche patrimoine Pontoisien...

       Nous n'avons pas suivi la trace des "Impressionnistes" mais cela peut être le sujet d'un prochain "Atelier au féminin". 

 

      Refaites avec nous le parcours de cette journée.

 

 J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 23:00

      Le Salon Champenois du Véhicule de Collection a fêté en Mars son 25è anniversaire.

 

 

P1070557 (Copier)

 

 

      Ce salon fait partie des leaders dans le domaine des véhicules anciens.

 

    P1070482 (Copier)

      De très nombreux exposants, amicales et associations se partagent les 60 000 m² du Parc des Expositions de la ville de Reims.

 

       

 

  Le thème, cette année "Jour d'Anniversaire", a permis aux exposants de déborder d'imagination pour les décors et les mises en scène de leurs stands. P1070378 (Copier)

 

         

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

   Des productions locales et champ-ardennaises sont mises à l'honneur au travers des marques S.C.A.R, BEGOT-CAIL, LAMBERT, CLEMENT-BAYARD. P1070441 (Copier)

 P1070426 (Copier)

 

      Deux journées de salon où autos, motos et bourse d'échange auront accueilli plus de 26 000 visiteurs P1070551 (Copier)

 

      Promenez-vous dans les allées du salon.

 

 

 J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 15:49

 

paques 027[1]

 

      Toute l'équipe du bureau vous souhaite de...  

 

 

 

  

 

 

 

 

 

                  

   

 J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 16:22
Générique Champs-Elysées      Début Mars, à la demande de Monsieur Pascal Roger, Responsable du Studio Gabriel, le Club de l'Auto s'est investit dans la recherche de véhicules anciens afin d'accompagner des vedettes au pie027d du tapis rouge de l'émission "Champs-Elysées" de Michel Drucker.
      Guy et Bernard ont eu l'extrême gentillesse de contacter notre Club et suite à la proposition de plusieurs véhicules, ils en ont retenu un, en la Traction Citroën de 1955 de notre ami Daniel.  
       Au total dix voitures ont participé à l'enregistrement de l'émission qui s'est déroulé en deux phases: le lundi,étaient conviées sept "Anciennes" à partir de 16h. Le temps était gris, froid et la pluie menaçait...C'est aux environs de 19h que le tournage a débuté.
      En attendant le défilé des belles et de leurs passagers, nous avons pu assister à un "bout" d'enregistrement. Pour quelqu'un qui n' a jamais participé à ce genre de show télévisé...C'est assez surprenant! Installés sur les gradins par un appariteur qui à l'oeil sur tout, qui comble les espaces, qui sait se faire entendre et tout cela avec humour et081 bonne humeur! Très surpris, on nous annonce que nous allons assister à l'enregistrement du final...Bizarre..Nous sommes au premier jour du tournage! Intéressant! Alain Souchon et le Bagad de Lann Bihouet....Ue petite répétition et hop..c'est dans la boîte!! Même chose avec Natasha Saint-Pier (belle et adorable de surcroît!!) et Didier Barbelivien. En 35 minutes, une petite partie du programme était prête à la diffusion. C'est extraordinaire de voir comment tous les rouages sont bien huilés et que tout se passe dans le calme. Michel Drucker est tel qu'on le perçoit à l'écran, aimable, souriant, disponible et très professionnel! Hélas,il n'y a que très peu de photos du studio car c'est interdit ou très ponctuel!
      Vers 19h, nous retrouvons , à l'extérieur, nos collectionneurs qui attendent les vedettes. La pluie commence à tomber et les belles autos bien astiquées ruisselent. En robes légères, certaines des invitées se plient de bonne grâce aux facéties des caméras et des photographes, d'autres plus cabotines ont un sourire "commercial".042
      Ce n'est que vers 23h que la séance se termine avec le retard mais la grande simplicité de Gérard Lenorman acclamé par de nombreux fans.
       Rendez-vous est pris pour le lendemain 17h.
 Le temps est gris mais la météo optimiste...Pas de pluie!
       Il reste 3 séquences en extérieur à tourner . Les invités sont à l'heure, le tapis rouge a séché et c'est avec bonheur que nous découvrons Chico et les Gipsies déchaînés .
    La sublime Sofia (notre ami Georges est totalement envoûté!) ,  
   
    Nana Mouskouri et sa fille, toutes deux très souriantes.      
       
        C'est ainsi que se terminera l'aventure!
 
       Et quand on voit l'émission, confortablement installé dans son canapé, on est loin de s'imaginer que la fluidité apparente de l'émission n'est en fait qu'une suite de montages!
 
      Bravo et merci à toute l'équipe de France2 et à la direction du Studio Gabriel qui nous ont reçus et qui nous ont permis de circuler librement lors de ces deux journées.
 
      Si vous n'étiez pas devant votre poste ce Samedi 10 Mars, regardez le générique...
 
 
  J.L
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 17:18

     emailingV1 r1 c2 (Copier)    De l'avis des connaisseurs...Ce salon fut un des plus beaux, principalement par la qualité et la rareté des véhicules exposés.

           L'aventure automobile est extrêmement vaste et riche en patrimoine.P1070010 (Copier)

 

 

 

      Rétromobile, cette année, a choisit de mettre en exergue des constructeurs victorieux de courses prestigieuses (24h du Mans...) comme BMW avec des véhicules inédits en France.

      BENTLEY-BUGATTI, réunis, présentent notamment une Bugatti type 55 de 1932, qui sort de restauration et est présentée pour la 1ère fois à Paris

 

 

 

P1070140 (Copier)Piollet

   Jacques Piollet n’a que 11 ans quand il construit de toutes pièces une première voiture en bois, carrosserie et moteur. Puis, il ne cessera, adolescent, de fabriquer avec les moyens du bord des autos qui rouleront sur la route. Mais c’est en Algérie, pendant son service militaire, que Jacques décide de construire un coupé digne de ce nom. Il en fait des croquis précis, et dès son retour à la vie civile, il mettra son projet à exécution. Jaques Piollet est un constructeur amateur, sans doute, mais ô combien plus perfectionniste que certains professionnels. Sa voiture à mécanique Peugeot, construite entre 1962 et 1965, est toujours dans son garage, prête à prendre la route.

 

 

P1070146 (Copier)
                  Collet       

    Fils de carrossier Michel Collet est pris très tôt par le virus de la mécanique. C’est dans l’atelier de son père, en plein Paris, qu’il va élaborer sa voiture, inspirée de ce qui se fait de mieux à l’époque, la Ford GT 40. Pour réaliser sa voiture il va partir d’ingrédients que l’on trouve facilement dans les casses du moment, c’est à dire des éléments de Renault 8 Gordini, moteur, boîte de vitesses, suspensions avant et arrière. Et aujourd’hui encore, sa voiture flambant neuve trône dans l’atelier de ce sculpteur, non loin de la frontière Suisse.

 

Glasson P1070136 (Copier)
 

       C’est vraiment sans moyen financier que Serge Glasson va construire la voiture de ses rêves. C’est l’accident d’une Dauphine Gordini, non loin de chez lui dans le Territoire de Belfort, qui va être le prétexte et la base mécanique de sa voiture. Il achète l’épave et se lance dans l’aventure. Imaginez qu’il n’a pratiquement pas d’outils et que pour faire de simples trous, il ne possède qu’une chignole à main. N’empêche sa voiture voit le jour en 1965 et Serge se lance dans la compétition à son volant, y remportant un grand nombre d’épreuves.

 

P1070148 (Copier)Fauvel
 

    C’est dans la région de Caen que roule encore, pratiquement toutes les semaines, la Fauvel construite par Xavier Fauvel sur la base d’une Peugeot 204. Son idée c’est d’installer dans un châssis et une carrosserie originale de sa conception, l’ensemble motopropulseur de cette Peugeot à traction avant, devenant de facto une propulsion ! Il fallait y penser. Tous les autres ingrédients sont achetés à la casse, comme les phares de Renault 16, les suspensions de R8 Gordini, etc. La Fauvel, régulièrement immatriculée à l’époque, a aujourd’hui 160 000 km au compteur !

 

          P1070132 (Copier)
                  Renaudat       

    C’est dans une ferme, en pleine campagne qu’est née la Renaudat, imaginée par Guy Renaudat sur la base châssis d’une Matra Djet, en 1968. Ce n’est que trois ans plus tard qu’il pourra passer fièrement au service des Mines et obtenir une carte grise à son nom de constructeur. La mécanique est un moteur de Renault 16, les suspensions proviennent d’une Renault 8 Gordini, mais c’est la carrosserie et le travail du polyester qui causera le plus de problèmes à Guy. Problèmes résolus à en juger par la voiture, encore fringante, et aux allures de Dino Ferrari.

 

 

 

BLF       

 

 

P1070142 (Copier)

 

 

   C’est une belle histoire que celle de la BLF, construite par Lionel Bernard, un babyboumeur doué et inventif. C'est l'envie de pouvoir piloter une voiture de course qui l’a poussé à construire sa propre auto. A Saint Julien, dans le Doubs, il se lance dans l’aventure en 1966, il a tout juste 18 ans. Il fait les plans et décide que sa voiture sera plus basse que la Ford GT 40, la référence de l’époque. Et de fait la BLF de Lionel mesurera 91 cm de hauteur contre 1,01 m à la Ford. Pari gagné. Lionel pilotera sa voiture en courses de côte et vient de la ressortir d’un musée Helvétique où elle a passé une vingtaine d’années.

 

P1070144 (Copier)
                  Romer

    Oyonnax, c’est la patrie du plastique en France. C’est là que Bernard Mermet va élaborer sa voiture qui tient de multiples inspirations dont la Ford GT 40 n’est pas exclue, et possède, naturellement, une carrosserie en polyester. La mécanique c’est bien sûr le sacro saint moteur Renault 8 Gordini, accouplé à sa boîte de vitesse. La belle Romer – nom de la société paternelle –, qui date de 1972, n’a jamais été immatriculée. Pourtant elle affiche 4000 km au compteur, des kilomètres effectués dans la région, nuitamment, par Bernard et ses amis. La tentation était bien trop forte !

 

 

                   Prab       
P1070138 (Copier)

       C’est l’histoire de deux copains qui, au sortir de leur BTS bureau d'étude mécanique en juillet 1966, se disent que s’ils construisaient de leurs mains une auto, ils atteindraient un double objectif, celui de se faire plaisir tout en enrichissant leur curriculum vitae !

Paul Retailleau, 21 ans, et André Bodin 20 ans, se lancent dans l’aventure et vont faire avancer la construction de deux voitures originales, travaillant une semaine sur l’une et l’autre semaine sur l’autre. Au final ils auront une Prab rouge et une Prab blanche, immatriculées en 1969, montrant leur maîtrise des techniques ; de toutes les techniques : mécanique, carrosserie, polyester, sellerie, et surtout élaboration d’un cahier des charges et dessins de toutes les pièces !

 

      Beaucoup d'autres constructeurs étaient présents ainsi que de nombreux Clubs venus de toute la France pour partager leur passion avec les visiteurs.

 

       D'autres grands collectionneurs font l'affiche de ce salon et notamment.......    .

 

      Le MULLIN AUTOMOTIVE MUSEUM fait partie des dix plus importantes collections au monde et est la seule entièrement dédiée aux automobiles françaises.

 

      Peter Mullin, avec son épouse Merle se considèrent comme les gardiens temporaires de cette collection et cette idée de musée, vieille de 16 ans, a pris forme lors de la dispersion de la collection et la fermeture du Musée de OTIS CHANDLER dans lequel figuraient tous les moyens de transport.

 

      Il n’est pas rare d’apercevoir Merle et Peter Mullin au volant d’une de leurs « sculptures » roulantes sillonner les routes et glaner des lauriers dans les différents concours d’élégance où que ce soit dans le monde. P1070004 (Copier)

 

      Parmi les véhicules exposés dans le Musée se trouve une importante collection de Bugatti, marque de prédilection de Peter Mullin, parmi lesquelles la Bugatti Brescia de 1925 sauvée des eaux du Lac Majeur et vedette de Rétromobile en 2009 ainsi qu’une impressionnante lignée de « Voisin », dignes représentantes de l’Art Déco en mouvement.

 

      Si vous n'avez pas eu le plaisir de voir, Dimanche 6 Février sur M6, l'émission "TURBO", en suivant le lien ci-dessous, vous aurez droit à la visite guidée de ce fabuleux musée (aux environs de la 24ème minute chapitre 3).

 

    http://www.m6replay.fr/#/emissions/turbo/41484  

 

       Et pour clore en apothéose cette manifestation, le spectacle le plus féerique....la vente aux enchères où 80 automobiles de collection et d'exception sont présentées "aux porte-monnaie" des visiteurs....collectionneurs...et autres rêveurs!!!03C0021C04922252-c2-photo-oYToyOntzOjE6InciO2k6OTYwO3M6NToi

 

        Parcourez en images les allées de ce salon. .....Et la suite...

 

 J.L

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv