Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin
  • : Le Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin, basé à Osny (95), rassemble des collectionneurs de voitures anciennes des alentours de l'agglomération de Cergy Pontoise.
  • Contact

  • cca.prv
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
">

Compteurs

Les Rendez-vous mensuels

Pour Etre Informé Dès la parution d'un nouvel article , Inscrivez-vous à la newsletter en saisissant Votre e-mail. C'est pratique et gratuit.  


Notre Prochain rendez-vous mensuel au château de Grouchy à Osny 

 Dimanche 3 juillet 2022

 

 

 

Voir tous les albums de photos


 

Agenda 2022

Prochains Rendez-Vous au Château de Grouchy

 

    

Dimanche 3 Juillet  2022   

Dimanche 7 Août    2022  

Dimanche 4 Septembre 2022   

Dimanche 2 Octobre     2022

Dimanche 6 novembre  2022

Notre  contact :

06 31 51 65 97

 

 

 

18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 18:35

Comme nous vous l'avions annoncé précédemment, l'élection des photos retenues pour notre calendrier 2009 a eu lieu au cours de notre récent voyage en Touraine. C'est donc avec plaisir que nous ouvrons la vente de nos calendriers.
Nous vous proposons 2 types de calendrier : 


Calendrier Mono page

  • - Format 30x38 cm
  • - Année civile 2009

Prix : 5 euros l'unité


Calendrier Multi page

    
  • - Mural argentique
  • - Format 21x29,7 cm
  • - 1 page par mois + 1 page de couverture - chaque mois une photo différente parmi les 12 élues
  • - Annotation des rendez-vous de Grouchy
  • - Année civile 2009

Prix : 15 euros l'unité


Si vous souhaitez acheter notre calendrier, vous devez remplir le bon de commande et nous le faire parvenir avant le 9 novembre 2008 accompagné de votre règlement à l'adresse suivante :
Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin
A.M.O.
Place de impressionistes
95520 Osny

Les tarifs sont indiqués hors frais d'envoi. Si vous souhaitez recevoir votre calendrier par la poste, vous devez nous contacter à
cca.prv@laposte.net avant de passer la commande en nous précisant l'adresse de livraison afin que nous vous indiquions le montant des frais de port.

Les calendriers seront disponibles fin novembre 2008. Nous vous contacterons individuellement pour vous les remettre.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 14:09

  Très tôt ce dimanche  28 septembre, 82 voitures se sont données rendez-vous aux 4 coins d’ Andrésy autour d’un café croissant.

 9 HEURES TOP DEPART POUR UNE RANDONNEE TOURISTIQUE.


 

1ère étape : Le stade de Menucourt pour une exposition de ces magnifiques voitures anciennes et de prestige, accueillies par la fanfare et les majorettes.

 

2ème étape : le parc aux étoiles de Triel ; les voitures sont garées dans le parc, cernées par les grands yeux des lunettes astronomiques.

Un conférencier nous commente un court-métrage sur notre galaxie, les planètes, les étoiles, de Jupiter à Saturne en passant par vénus, le soleil et la Terre.

 3ème étape : retour à Andrésy, salle Julien Green où nous attend 1 paella dans cette salle joliment décorée ;

 15h : Le Capitaine Penod des sapeurs-pompiers d’Andrésy nous présente leur nouveau camion, avec une démonstration sur la grande échelle de 30m en remerciement du chèque remis pour les orphelins pupilles des pompiers.

 15h30 : présentation et remise des prix à tous les équipages.

Un coup de cœur du jury pour la Chevrolet Convette 1938 et la magnifique Packard 110 cabriolet.

 Le prix de la ville a été décerné a la Citroën C4 F 1932.

 La médaille du conseil général à la Renault EK 1917.

 19h : Autour des organisateurs de cette magnifique journée ensoleillée, le pot de l’amitié

 Merci  et rendez-vous  l’année prochaine.


P.G.

La journée en photos sur notre album

 
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 05:00

Quelle est la marque et le modèle de ce véhicule chargé d'une histoire vieille de plus de 90 ans ?

 
 

Taxi de la marne Renault 1914

Ce taxi a été réquisitionné sur l'ordre du général Gallieni le 5 septembre 1914 pour transporter en 1ère ligne les poilus de 1914 – 1918.
En effet, la ville de Paris est menacée par les armées allemandes qui ne sont plus qu’à une trentaine de kilomètres de la capitale. Pour la préserver, il faut envoyer des hommes en renfort. Le Général Gallieni, gouverneur militaire de Paris, dispose de 6 000 hommes, mais seulement de 250 véhicules. C’est ainsi que la flotte des taxis parisiens, très largement constituée de Renault Type AG, a été réquisitionnée pour transporter les troupes. Ils transporteront 5 soldats par véhicule ainsi que leur matériel. Il faudra aux taxis deux voyages aller-retour de nuit jusqu’à Nanteuil-le-Haudouin, tous feux éteints, afin de ne pas se faire repérer. Ce renfort inattendu suffit à renverser la situation. L’armée Allemande recule. Paris est sauvée, l’automobile entre dans l’histoire, et Renault aussi.
 

 

Si vous avez trouvé de quelle marque et modèle il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 octobre 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 20:27
     Cette année encore le Club du Chevron s'est associé à la journée du Patrimoine, le Dimanche 21 Septembre.

     Au départ de Chars, où la dynamique équipe municipale avait invité une vingtaine de collectionneurs et offert un petit déjeuner pour les réchauffer par cette fraîche matinée, un circuit à travers les communes du Parc Naturel Régional du Vexin était proposé.
     Les honneurs ont été rendus à Eric qui effectuait son premier long parcours avec sa Donnet. Pari réussi!

     De la superbe église du XIIè siècle avec sa tour carrée à contreforts au château de Neuilly-en-Vexin, en passant par Bréançon, le cortège, très remarqué des randonneurs et des cyclistes, était attendu à Grisy-les-Plâtres. Ce charmant village, adossé à la butte du Moulin, domine de vastes plateaux occupés par l'agriculture typique du bassin parisien. Ce village a su garder toute son authenticité et préserver son cadre naturel. Un "Circuit d'art contemporain" était ouvert à tous. 40 artistes (peintres, sculpteurs, photographes, animations de rues...) exposaient leurs oeuvres dans les jardins des propriétés et des fermes anciennes que les habitants avaient ouverts spécialement pour l'occasion . Magnifique balade, hélas trop courte..Timing oblige!

     Arrivée en fin de matinée à Marines, commune du Val de Viosne  accrochée à la butte du Caillouet, site classé, où l'on trouve une variété de boisements comme la chênaie à myrtille, rare en Ile de France.
     Accueillis par Madame le Maire sur l'esplanade, où Mairie et Eglise se côtoient, nos membres ont laissé pour quelques heures leurs véhicules, le temps d'un déjeuner offert par la municipalité et d'une visite au pas de course de l'ancienne forge, de l'exposition artisanale très intéressante, notamment celle ayant pour objet les moulins de la Viosne et de l'exposition de "Mariannes" dans les salons de l'Hôtel de Ville.

     Puis, ayant retrouvé le Club des Anciennes d'Epiais-Rhus mené par José, c'est vers 15h30 qu'une quarantaine de véhicules s'est installée sur le parvis du château de Grouchy. Là, la fête battait son plein : jazz band, excellent mais trop peu entendu, costumes vénitiens, sans nul doute ravis de retrouver les "anciennes" et une fois de plus un réel plaisir pour les nombreux spectateurs et promeneurs de découvrir toute la richesse des costumes aux couleurs en parfait accord avec les belles autos. Toute l'équipe de Photo-Osny était présente et s'en est donnée à coeur joie....Photo...Photo...! Une troupe de comédiens, également sur les lieux, a eu beaucoup de difficultés à se faire entendre car le spectacle de chevalerie, un peu long mais magnifique de surcroît, lui a volé la vedette.

     Pour terminer cette journée, une belle ambiance de kermesse où le Patrimoine était le coeur des évènements.
     Retrouvez les photos dans notre album.

     Merci à Denis d'avoir contacté et obtenu, des localités traversées, un accueil et une hospitalité chaleureuse.

JL
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 11:17
     En effet, en ce dimanche 14 Septembre, Monsieur Guy PARIS, Maire de la commune de Sagy a organisé, en lieu et place de la Fête de la Moisson, son premier "Auto-Rétro du Vexin".

     Par une matinée un peu fraîche mais très ensoleillée, une vingtaine de membres du Club du Chevron se sont retrouvés aux côtés des membres de l'Amicale des Vieux volants, partenaire de la manifestation.

     Arrivée quelque peu surprenante où l'équipe de l'Union Jeep Vexin nous a accueillis en treillis, armée de talky-walky et impressionnante d'autorité pour convoyer, à bord de leurs Jeep US, nos automobiles jusqu'aux emplacements réservés. Rigueur et efficacité...Tels sont les maître-mots de cette journée!!

     Vers 10h30 un convoi d'une quarantaine de véhicules s'est formé pour sillonner les routes du Val d'Oise et traverser des villages plus charmants les uns que les autres. Le passage du cortège a soulevé la curiosité des habitants qui, sans doute, auront rejoint, l'après-midi, le site d'exposition où une bourse d'échanges offrait de "bonnes affaires" aux collectionneurs.

     Sous la tente de restauration, des bretons et des bretonnes s'affairent à la confection des plateaux repas...bretons, eux aussi! Quelle organisation! Peu ou pas d'attente, des mines sympathiques...Une ambiance de vacances retrouvées!

     Au fil des heures, les véhicules anciens arrivaient toujours escortés par la Navy! 60 étaient inscrits officiellement et l'organisation en a dénombrés 161 à la fin de la journée dont une dizaine de motos.

     Au micro, un excellent animateur a fait participer le public à des jeux en rapport avec les véhicules, puis un défilé où chaque propriétaire a pu parler de son "trésor". Des années 30 à aujourd'hui, il a été présenté tout un éventail d'automobiles, certaines très rares ou uniques en France, toutes en excellent état et magnifiquement restaurées.

     Cette journée s'est terminée par la remise des coupes destinées aux Clubs présents ainsi qu'aux gagnants du vote du public.

     Le Club du Chevron souhaite remercier Monsieur le Maire et toute son équipe de bénévoles de l' avoir invité à cette manifestation qui était une première et qui ne doit pas en rester là!

J.L

Pour voir l'album de Rétro du Vexin 2008,
cliquez ici
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 05:00
Franck, un de nos lecteurs, nous a envoyé cette information que nous avons plaisir à vous relayer. Il a, en effet, retouvé la Cobra de la photo mystère du mois de juillet. Elle avait participée au rassemblement du Mans Classic de cette année. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, on peut constater que quelques années et quelques modifications séparent les deux photos.

L'originale était un superbe véhicule de grand tourisme à l'anglaise La version actuelle est une très agressive voiture de course

Merci Franck pour ces précisions
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Restaurations
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 15:55



En ce dimanche de rentrée, malgré la journée des associations qui nous a relégués sur la pelouse bordant l'allée menant au lac et un service d'ordre qui a empêché certains conducteurs de voitures anciennes de pénétrer dans le parc, une cinquantaine de véhicules était présente. Le temps était gris et maussade mais la petite averse qui a fait fuir bon nombre de participants vers midi, ne nous fera pas oublier la surprise du jour d'une voiture à échelle réduite conduite par deux enfants. Nous espérons que la réalisation de ce véhicule fera bientôt l'objet d'un reportage dans ce blog.

Plus de photos dans notre album.

Ce rendez-vous de rentrée inaugure un mois de septembre très chargé avec de nombreux événéménts à consulter dans la rubrique "AGENDA 2008"  (partie droite de la page d'accueil du blog). Le prochain rendez-vous mensuel à Grouchy aura lieu le 5 octobre.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les rencontres mensuelles au château de Grouchy
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 05:00

Tout bon mécanicien ne réparera pas à coup de marteau cette voiture, sortie des ateliers de Suresnes.

 
 

Darracq de 1906

La firme Darracq a été fondée en 1896 à Suresnes par Alexandre Darracq. Elle commença à fabriquer des voitures à moteur De Dion qui s'illustrèrent bien vite dans des épreuves sportives. En 1904, une Darracq 100HP bat même le record du monde de vitesse à 168km/h. L'année suivante, une Darracq 200HP (à moteur V8) atteint cette fois 176km/h. La gamme des voitures de Suresnes s'étoffe tout au long des années 1900. Elle se compose de 8HP, 15HP, 24HP et 28HP. La firme lance également des véhicules commerciaux (fourgonnettes, camions, omnibus).
La photo ci-dessus représente une voiturette 2 places à moteur Monocylindre.
En 1906, Darracq décide de créer une filiale en Italie, près de Milan. Une nouvelle usine ultra-moderne y est construite. Mais quatre ans plus tard, Alexandre Darracq revend cette société à un groupe d'industriels lombards qui vont en changer la raison sociale en société Anonima Lombarda Fabbrica Automobili (ALFA).
En 1911, les ventes commencent à s'essoufler. La qualité des modèles, légendaire chez Darracq, n'est pas en défaut mais elle ne suffit malheureusement plus pour fidéliser les clients. Il faut désormais leur proposer quelque chose d'original, voire de révolutionnaire, et le moteur sans soupapes est peut-être l'alternative qui s'impose. Mais cette solution s'avèrera difficilement viable, car sujette à de nombreux problèmes. Aux difficultés internes qui s'accumulent, s'ajoute l'état de santé précaire d'Alexandre Darracq qui préfère se retirer en 1912. C'est un consortium anglais qui se portera acquéreur de l'usine Darracq de Suresnes
 

 

Si vous avez trouvé de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 septembre 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 05:00
 

AUTO-Biographie

 

Histoire mouvementée de ma B12-Bourguignonne

par Henri JUST


Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     

Chapitre III - «Le «Gazo» du Pâquiot».

 

La Françoise n'est plus là...et c'est l'automne, chanté par le poète:
« Salut, bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons, épars ! ... »


Bon...mais en 1943, pas sûr que les vers de Lamartine suscitent le moindre écho parmi l'équipage de la B12 qui, ce matin là, «monte au maquis».
Il y a là le Jacques, un petit cousin de la Françoise et trois copains, tous du village de Vendennesse. Comme aucun ne sait conduire, le chef des maquisards a envoyé son chauffeur les chercher, à vélo, avec deux bidons d'essence dans les sacoches. Alors, vous pensez, il fait la gueule, le chauffeur ... lui, l'As de la Traction!
Il se demande bien à quoi pourra servir cette vieille carriole?

 

Dans la montée vers le bois, ils rattrapent un courageux cycliste qui, ayant mis pied à terre, pousse à grand peine sa machine attelée à une charrette surchargée.
Le chauffeur s'arrête et déclare qu'«on va prendre le Pâquiot».

------------------------------

Petite parenthèse :
Le Pâquiot (son surnom) était un de ces personnages d'exception qui facilitèrent grandement la vie quotidienne des résistants, au cours de la dernière guerre. A la fois agent de renseignements, de liaison et de ravitaillement, il cachait une brillante culture derrière une grande simplicité. Il était capable de se montrer insignifiant pour mieux passer inaperçu ... en cette époque dangereuse.

------------------------------

Assis aux côtés du chauffeur, il eut vite fait «d'affranchir» ce dernier à propos du devenir de la B12 : L'auto était déstinée à remplacer sa charrette qui livrait donc aujourd'hui son dernier chargement de patates et de cochon salé aux gars du maquis.
Bientôt, tout le monde allait y gagner!
Seulement voilà : sous l'occupation, seuls les allemands, les gendarmes et les résistants possédaient de l'essence. Le Pâquiot avait compris que, pour ne pas être remarqué, il fallait modifier quelque chose...
Il gagna (prudemment) l'usine des Forges de Gueugnon (1) où une réunion de bureau d'étude s'improvisa dès son arrivée. Il expliqua son projet tout en dessinant à même le sol. Les autres, «bluffés» apportèrent leur concours et leurs compétences.
Une semaine plus tard, l'ex carriole de la Françoise se retrouvait «affublée» d'un gazogène ... totalement «bidon» ! ... Un petit coup de génie du Pâquiot!
D'un côté de la voiture, le générateur de gaz, sorte de grand poêle à bois n'était destiné qu'à enfumer (au propre et au figuré) les curieux. De l'autre côté, un haut cylindre de tôle, sensé être l'épurateur des gaz, servait en fait de coffre fort-cachette à la camionnette qui, en tant que véhicule utilitaire, se vit accorder une autorisation de circuler par l'Etat Français ... Et de l'essence par la résistance !

------------------------------

Dès lors, le Gazo du Pâquiot, connu comme le loup blanc, ne ménagea guère sa peine pour ravitailler les différents lieux peu accessibles où se regroupaient les maquisards. On peut se demander aujourd'hui comment la redoutable «feldgendarmerie» ne découvrit jamais rien?
Il faut dire que le Pâquiot, à la fois psychologue et comédien, savait renifler et déjouer les dénonciateurs potentiels. Par ailleurs, il ne rechignait pas à transporter (cette fois-ci au grand jour) le bois de chauffage pour la mairie, l'hôpital et l'école ... ce qui lui valait de nombreuses amitiés ... et la primeur des bonnes informations.

------------------------------

Je termine ce chapitre par une anectode :
Par un froid matin d'hiver, un pêcheur des bords de Loire tomba en arrêt devant la B12 cachée dans les «verdiaux» (2) . Un peu plus loin, le Pâquiot, accroupi au milieu des herbes aquatiques gelées, semblait faire une vaisselle de saladiers, bols et couverts en bois dans l'eau glacée du fleuve.
En honnête homme, le pêcheur garda pour lui son étonnement en se disant qu'il comprendrait peut-être un jour ...
A la fin de cette même journée, on vit le Gazo qui semblait peiner comme jamais pour monter vers les bois. Malgré le froid, le Pâquiot, en sueur, roulait vitres ouvertes, à la vitesse d'un escargot, évitant soigneusement le moindre nid de poule.
Les rares témoins pensèrent assister aux derniers souffles de l'auto et en ressentirent une grande tristesse ...
Longtemps après, le brave pêcheur apprit incidemment que les résistants utilisaient des récipients en buis ou en olivier, trempés dans la glace, pour fabriquer avec moins de risques, la nitroglycérine ... produit de base pour leurs explosifs artisanaux.
Si vous avez vu « Le salaire de la peur », vous comprendrez pourquoi le Pâquiot et sa chère voiture roulaient si doucement ce soir là ...

 

A suivre ...

(1) La ville n'était pas encore connue pour son équipe de Foot.
(2) Verdiaux ou veurdiaux: arbustes des bords de Loire

Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Restaurations
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 14:07

      Eh bien non!!

      C'est à croire que nos membres ont vogué vers d'autres rivages que ceux du lac du Parc de Grouchy!

      En effet,
le 6 Juillet une soixantaine de collectionneurs nous ont rendu visite pour notre réunion mensuelle.
Comme à chaque fois, nous avons pu admirer de très belles autos et fait la connaissance de la petite dernière de Jean: une C6 Roadster qui nous offrait sa première sortie.
La Gazette du Val d'Oise,  dans son édition du 30 Juillet, a consacré une page entière à cette matinée estivale.

      Quant au
3 Aôut, la mobilisation était moins importante avec 42 véhicules. Beaucoup de nos adhérents, en congés, ont été relayés par des visiteurs extérieurs, que nous remercions de l'intérêt qu'ils portent à nos rassemblements. Là aussi des voitures inédites telles qu'un cabriolet "Brissoneau", une porsche, une belle brochette de DS et le clou de l'exposition la magnifique "Mauricette" de Janvier 1953, appartenant à Patrick, spécialement préparée pour un rallye qui se déroule actuellement en Italie.

     Nous souhaitons à tous d'excellentes vacances dans l'attente de vous retrouver le 7 Septembre en pleine forme.

     Nous vous invitons à consulter les albums photos de ces 2 manifestations. Merci à Jean-Claude, photographe officiel du jour!

     Pensez également à dénicher des moments insolites autour des "anciennes" pour alimenter notre concours photos dont vous trouverez le règlement, sur ce site, dans un article précédent.



J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les rencontres mensuelles au château de Grouchy