Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin
  • : Le Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin, basé à Osny (95), rassemble des collectionneurs de voitures anciennes des alentours de l'agglomération de Cergy Pontoise.
  • Contact

  • cca.prv
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
">

Compteurs

Les Rendez-vous mensuels

Pour Etre Informé Dès la parution d'un nouvel article , Inscrivez-vous à la newsletter en saisissant Votre e-mail. C'est pratique et gratuit.  


Notre Prochain rendez-vous mensuel au château de Grouchy à Osny 

 Dimanche 7 aout 2022

 

 

 

Voir tous les albums de photos


 

Agenda 2022

Prochains Rendez-Vous au Château de Grouchy

 

     

Dimanche 7 Août    2022  

Dimanche 4 Septembre 2022   

Dimanche 2 Octobre     2022

Dimanche 6 novembre  2022

Notre  contact :

06 31 51 65 97

 

 

 

3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 16:27
Prochainement, deux manifestations à Linas-Montlhéry pour les amoureux du circuit :
  1. Le samedi 17 mai 2008
    3ème montée anniversaire de l'autodrome de Linas-Montlhéry
  2. Le week-end des 28 et 29 juin 2008
    La fête de Linas dans son centre ville

Si vous souhaitez participer à l'un ou l'autre de ces 2  événements, les renseignements et coupons réponse sont dans les liens ci-dessus.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 05:00

Pas d'inquiétude à la lecture de cet article, il n'infectera pas votre ordinateur 

Signé : Ulysse 

 
 

1912 TROJAN 10 HP - 2 sièges

Vroum ! Vroum ! J'ai 10 chevaux mais il en a suffit d'un seul à Ulysse ... >_<
 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 mai 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 05:00
 

AUTO-Biographie

 

Histoire mouvementée de ma B12-Bourguignonne 



Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     

 

Chapitre II - « la carriole de la Françoise ». 

 

Au lendemain de la catastrophe, la Françoise surprit ses proches par sa décision de se rendre sur le marché d'Autun plutôt qu'à celui du canton pourtant tout proche... 

Partie avant le jour, elle marcha longtemps jusqu'à la gare du chemin de fer départemental. Le « Tacot » l'emmena, souvent précédé par son panache de vapeur et de fumée car il se déplaçait moins vite que le vent! 

Arrivée à la grande ville, elle se dirigea sans hésiter dans une direction bien différente de celle du marché...et s'engouffra sous un porche à l'enseigne :  

Jules Larivière et Fils - Charron – Peintre en équipages1

1Jadis les équipages étaient constitués des voitures, des chevaux et des cochers. On ne peignait, bien sur, que les voitures... 
 
Elle venait rencontrer là une vieille connaissance: Jean, son conscrit, le fils de la maison. On le disait passionné de mécanique et le père Jules, ma foi, ne voyait pas d'un trop mauvais oeil les idées de son fils. 

Ma grand-mère passa, avec ce dernier, un marché « gagnant-gagnant » comme on dirait aujourd'hui. Il lui fallait à présent un peu de patience... 

Deux jours plus tard, grace au « Tacot » et à son vélo embarqué dans le fourgon à bagages, le Jean arrivait au village de Saint Eugène. Il contempla la B12 gisant dans la mare avec un regard de chef de chantier. Lui, savait comment était construite une automobile...Malgré l'eau et la vase, il entreprit immédiatement de la démonter. 

Chaque pièce fut soigneusement répertoriée et rangée, là-haut, dans la grange. 

Jean pensait conduire sa tâche discrètement...peine perdue: les curieux s'en allaient colporter les nouvelles au bistrot du bourg dont la fréquentation augmentait de jour en jour. La patronne, d'abord amusée, prit très vite la mesure des retombées économiques de l'évènement. Avec une grande habileté elle sut enflammer les conversations et susciter des paris à propos de ce que pouvait bien faire le gars d'Autun dans le pré aux moutons :  

·         Est-ce qu'il démolissait la voiture?

·         Est-ce qu'il récupérait « de la mécanique » ?

·         (Avec un demi-siècle d'avance, le village découvrait les problèmes du recyclage!)

 Il y eut même deux clients pour prétendre qu'il était peut-être bien en train de la reconstruire...

Ce fut alors l'hilarité dans l'estaminet, suivie par l'arrivée d'une nouvelle tournée générale!

La patronne était aux anges car si la vente du journal baissait un peu, le volume des consommations explosait.

--------------------------

 Enfin, un beau jour, il ne resta plus rien au bord de la mare, Jean s'était enfermé dans la grange...

A Saint Eugène, on l'oublia.

--------------------------

 Un vieux berger solitaire, affirma à qui voulu l'entendre que le dimanche des Rameaux à l'heure où tous les habitants du village (sauf lui1) étaient à l'église, il avait vu au loin, un étrange engin, avec un nez de voiture, un embryon de cabine et presque rien derrière, sortir d'une cour de ferme et disparaître par le chemin de la « montagne ».  

Trois semaines après la Françoise découvrait une véritable merveille dans la cour des établissements LARIVIERE : le Jean avait « peaufiné » la mécanique et le père Jules retrouvé ses doigts d'ébéniste pour construire une magnifique benne en bois verni abritée par une capote repliable contre la cabine. Quasiment le premier pick-up de l'histoire !

De chaque côté un panneau peint avec amour annonçait fièrement :  

-Automobiles Larivière à Autun-

 Ce jour là, Jean ouvrit officiellement son garage avec ce premier véhicule et ma grand-mère prit sa première leçon de conduite.  

Dans les mois qui suivirent, la Françoise fréquenta avec une grande régularité les marchés à Autun...

--------------------------

 
 

Un an plus tard (environ) ...

 

--------------------------

  Une voiture quitte la ville par le sud en longeant l'Arroux. A bord, on ne parle guère. (il faut dire que le véhicule est bruyant). Ses deux occupants pensent au chemin parcouru. 

  Jean est devenu concessionnaire Citroën à Autun. Aujourd'hui, il rend définitivenment la 10 HP devenue B12 Bourguignonne2 à Françoise qui conduit désormais « son » auto, aussi émue que fière.  

Elle appréhende un peu le moment où après avoir déposé son passager à la gare de Toulon, elle prendra seule la route de son village (7 km3), devenant ainsi la première paysanne de la région à rouler carrosse.

--------------------------

  Cette B12 restera toujours dans les mémoires « La carriole de la Françoise ». La voiture connaîtra pourtant d'autres vies et d'autres compagnons... 

--------------------------

  Pour le troisième chapitre, rendez-vous à l'automne 1943. Ceux qui s'intéressent à la grande Histoire ont déjà leur petite idée...Ils ont raison! 

A Suivre...

1La coutume voulait que le vent qui soufflait durant la messe des rameaux, serait le vent dominant de l'année à venir. Tous les habitants se rendaient donc ce jour là à l'église et les hommes sortaient au milieu de la cérémonie pour « observer »...

2Nom donné par la maison LARIVIERE qui en construira une petite série à partir de chassis de B14 sortis entre temps.

3J'ai eu la joie de prendre cette route avec la même voiture quatre vingt ans plus tard


Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Restaurations
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 17:20

Grouchy Avril 2008

Photo : Grouchy_Avril_2008_01.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_02.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_03.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_04.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_05.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_06.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_07.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_08.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_09.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_10.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_11.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_12.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_13.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_14.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_15.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_16.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_17.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_18.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_19.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_20.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_21.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_22.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_23.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_24.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_25.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_26.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_27.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_28.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_29.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_30.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_31.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_32.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_33.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_34.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_35.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_37.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_38.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_39.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_40.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_41.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_42.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_43.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_44.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_45.JPG Photo : Grouchy_Avril_2008_46.JPG

Photo : Grouchy_Avril_2008_47.JPG   Photo : Grouchy_Avril_2008_50.JPG

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les rencontres mensuelles au château de Grouchy
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 17:16

   Il faisait encore un peu frais en ce dimanche 6 Avril, tout comme le week-end des 29 et 30 Mars où le Club a participé aux Journées du Terroir, organisées par le Lions Club Axe Majeur sur le site du Château et du Parc de Grouchy.
   Chaque année, cette Association met en oeuvre une manifestation en faveur de l'enfance défavorisée et des accidentés de la vie. En 2008, le but est d'offrir un séjour de vacances, près d'Avoriaz, à 5 jeunes Osnyssois.
   C'est donc entre le saucisson Corse et les vins du Portugal que 9 de nos collectionneurs le samedi et 5 le dimanche ont apporté leur modeste contribution. Voir notre album
   Il y avait, en outre, dans les salles du château, des exposants, venus de nos régions et de pays voisins, pour présenter et vendre leurs produits locaux.
   Le samedi, les promeneurs ont pu profiter de cette exposition et les petits ont eu l'immense joie de faire un petit tour en calèche tirée par 2 magnifiques chevaux menés par Arnaud.
   Plusieurs cortèges de mariage, venus prendre quelques photos dans le parc, ont saisi l'occasion pour immortaliser cet instant auprès de nos anciennes.
   Un groupe de road-strikers s'est joint à l'exposition et cette journée s'est terminée par un couscous "maison" élaboré par la charmante exposante marocaine.
   Quant au dimanche...Que d'eau...que d'eau...(malgré les bons vins de Bordeaux!). Quelques téméraires se sont déplacés mais l'ambiance n'y était pas...La morosité du temps en a découragé plus d'un!
   Mais... Revenons à notre réunion mensuelle. Encore un franc succès ce matin avec 50 véhicules!
   Eric, notre Secrétaire, nous a fait la surprise de nous présenter sa "DONNET" 1927, pour qui c'était la première sortie officielle. Malheureusement, certainement contrariée par la fraîcheur matinale, la Belle a fait son premier caprice, laissant son pilote au bord de la route, du côté d'Ennery. Tractée jusqu'au parc, elle nous a fait, malgré tout, l'honneur de sa présence. En perspective, encore beaucoup d'heures de restauration, qu'Eric nous contera, sans doute, dans nos pages à venir.
   Le Club de la Traction Universelle, présent ce matin avec 2 véhicules, a clôturé cette matinée par un très sympathique apéritif.
   Le 4 Mai sera notre prochain rendez-vous. A bientôt donc.

J.L

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les rencontres mensuelles au château de Grouchy
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 15:09

Cette voiture de course anglaise a participé au Grand Prix de l'Automobile Club de France de Dieppe en 1908. Elle termina malheureusement mal classée à cause d'un rapport puissance/poids trop défavorable par rapport à ses concurrentes. 

 
 

AUSTIN GP 1908

En désaccord avec les administrateurs de la firme Wolseley dont il était directeur technique, Herbert Austin démissionna en 1905 pour fonder sa marque l’année suivante. Le jeune constructeur proposa une gamme de modèles allant d’une 7HP monocylindrique à une 6 cylindres de 50 HP. Et pour atteindre plus vite la notoriété, il choisit de disputer les grandes épreuves de vitesse sur le continent, où ne s’étaient risqués jusque-là que Wolseley et Napier.

Publicité Gratuite
Austin prépara 3 voitures de course pour le GP de l’ACF de 1908 couru à Dieppe en les dérivant du modèle de tourisme 50 HP. Le moteur était encore à cylindres séparés assemblés sur un carter commun. Deux magnétos haute tension alimentaient les 12 bougies placées au-dessus des soupapes bilatérales. Sur 3 voitures, 2 étaient à transmission par chaînes et 1 par arbre à cardans, celle de Moore Brabazon.

Régulières mais pas rapides
Les 2 autres voitures étaient confiées à Dario Resta et à Wright. Ce dernier devait abandonner, moteur bloqué, mais les 2 autres pilotes terminèrent en 18ème et 19ème positions à 2 heures du premier ! Trop lourdes, les Austin manquaient de vitesse pour être compétitives : un journal français d’époque les crédite de 1900 kg mais il est plus probable qu’elles pesaient environ 1400 kg soit 300 kg de plus que leurs rivales, ce qui posa de gros problèmes de pneus.

Caractéristiques :
Moteur : 6 cylindres en ligne séparés à soupape bilatérales et double allumage ; cylindrée 9648 cm3 ; puissance 95 ch à 1400 tr/mn
Transmission : boite de vitesse manuelle à 4 rapports ; chaînes ou arbre aux roues arrières motrices
Dimensions : empattement 3 m ; voies avant et arrière 1,36 m ; poids 1400 kg
Performance : vitesse maximale 150 km/h

Fiables et régulières, les Austin GP 1908 avaient un rapport puissance/poids défavorables par rapport à leur concurrentes « continentales ».

 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 avril 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 19:43

Salon-du-terroir-2008

29 et 30 Mars 2008
Photo : DSCN0010.JPG Photo : DSCN0011.JPG Photo : DSCN0012.JPG Photo : DSCN0013.JPG Photo : DSCN0014.JPG

Photo : DSCN0015.JPG Photo : DSCN0017.JPG Photo : DSCN0018.JPG Photo : DSCN0019.JPG Photo : DSCN0020.JPG

Photo : DSCN0021.JPG Photo : DSCN0022.JPG Photo : DSCN0023.JPG Photo : DSCN0024.JPG Photo : IMG018.jpg

Photo : IMG_0002.jpg Photo : IMG_0003.jpg Photo : IMG_0004.jpg Photo : IMG_0005.jpg Photo : IMG_0006.jpg

Photo : IMG_0007.jpg Photo : IMG_0008.jpg Photo : IMG_0009.jpg Photo : IMG_0010.jpg Photo : IMG_0011.jpg

Photo : IMG_0012.jpg Photo : IMG_0013.jpg Photo : IMG_0014.jpg Photo : IMG_0015.jpg Photo : IMG_0016.jpg

Photo : IMG_0017.jpg Photo : IMG_0018.jpg Photo : IMG_0019.jpg Photo : IMG_0020.jpg Photo : IMG_0021.jpg

Photo : IMG_0022.jpg Photo : IMG_0023.jpg Photo : IMG_0024.jpg Photo : IMG_0025.jpg Photo : IMG_0026.jpg

Photo : IMG_0027.jpg Photo : IMG_0028.jpg Photo : IMG_0029.jpg Photo : IMG_0238.JPG Photo : IMG_0239.JPG

Photo : IMG_0245.JPG Photo : IMG_0247.JPG Photo : IMG_0248.JPG Photo : IMG_0252.JPG Photo : IMG_0253.JPG

Photo : IMG_0254.JPG

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 09:57
 

AUTO-Biographie

 

Histoire mouvementée de ma B12-Bourguignonne 

 

Avertissement

Ce récit, à la forme romancée, s 'appuie sur des événements réels. Pour ce qui concerne les quatre premières vies de la voiture, je fais appel à la mémoire familiale, à travers une tradition orale qui n'évite sans doute pas quelques déformations... »positives »! Pour sa cinquième vie, c'est plus simple:nous la partageons. J'en profiterai pour raconter sa troisième renaissance...ou plutôt sa dernière restauration.

 

Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     

 

Chapitre I – Catastrophe !...

 

Tout commença dans le milieu des années « vingt » par une visite du marchand de moutons à la ferme de ma grand-mère Françoise. D'ordinaire, il arrivait au pas lent de sa bétaillère hippomobile qu'il laissait « en bas » pour éviter au cheval la grimpette de la cour.

Mais ce matin là, « la Françoise » fût alertée par un rugissement de moteur et des craquements de boîte de vitesse. Pour la première fois, une auto semblait vouloir se hisser jusqu'aux bâtiments posés à mi-côte.

La voiture cala plus qu'elle ne s'arrêta à quinze pas de la porte. Le visage du marchand apparût dans la poussière, cramoisi par l'effort et rayonnant de fierté. 

En prenant le café, l'homme, oubliant les affaires qui motivaient sa visite, raconta ses difficultés à choisir la couleur de sa « magnifique B12 berline luxe ».

Après avoir écarté le « rouge pompier » trop voyant, le « gris artillerie » pas assez, il avait hésité entre le « bleu drapeau » et le « bleu canon de fusil » avant de se décider pour ce dernier... 

Ah!...Monsieur Citroën savait faire vibrer la fibre patriotique dans ces années qui suivirent la grande guerre! 


Dehors, on entendit un « clac » suivi d'un « frtt, frtt- couic, couic » puis d'un « blang » mat et profond qui suspendit la conversation avant qu'un « bling » éclatant ne jette le marchand sur le pas de la porte.

Pétrifié, il vit sa voiture se précipiter en marche arrière sur la barrière du pré aux moutons qu'elle enfonça dans un « crac » sinistre. A peine ralentie, elle bascula dans la « beurdoulée » 1. 

L'espace d'un instant, l'argent des phares et le nickel de la calandre renvoyèrent l'éclat de la lumière froide du matin. 

« La Françoise » accourue à la barrière, vit, seule, la fin du drame: l'auto cabriolait en zigzagant dans la pente. Elle alla s'écraser contre un vieux saule ombrageux qui la renversa d'un coup d'épaule dans la mare. 

Elle envoya un de ses gars chercher le père Mathieu et sa solide paire de boeufs. Lorsque ce dernier arriva, en milieu d'après-midi, il découvrit une scène étonnante: comme c'était un jeudi, tous les gamins du village mais aussi beaucoup de leurs parents, piétinaient autour de la mare, transformant l'endroit en un bourbier impraticable.. 

En paysan pragmatique, le père Mathieu décida d'observer la prudence tout en faisant mine d'écouter ceux qui lui conseillaient de faire tirer les bœufs « à diou et à dia » 2.

On ne réussit pas à extraire la voiture de sa gangue boueuse...
 

Le propriétaire, dont l'amour propre et le moral étaient totalement détruits, abandonna l'épave en compensation des dégâts causés à la ferme.3 

La magnifique B12, berline luxe, venait de terminer sa vie; pardon, sa première vie. 

Des témoins dignes de foi, affirmèrent qu'une étrange lueur brillait dans les phares lorsque le soir tomba...

Une autre petite lueur clignotait déjà dans la tête de « la Françoise ».

Mais ça c'est une autre histoire! ...
 

Vous la découvrirez au chapitre II 

« la carriole de la Françoise ». 

à suivre... 

Henri JUST

 

1Beurdoulée : pente raide, petit ravin (patois Bourguignon)

2Tirer « à diou et à dia » (à dieu et à diable): agir sans logique

3La voiture après avoir » largué » son frein à main, avait envoyé la margelle du puits par le fond et enfoncé la porte et le muret de l'enclos des cochons.


Chapitre I

     

Chapitre II

     

Chapitre III

     

Chapitre IV

     

Chapitre V

     
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Restaurations
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 23:59

Reims-2008

Photo : Affiche_Reims_2008.jpg Photo : Reims_2008_002.jpg Photo : Reims_2008_003.jpg Photo : Reims_2008_004.jpg Photo : Reims_2008_005.jpg

Photo : Reims_2008_006.jpg Photo : Reims_2008_007.jpg Photo : Reims_2008_008.jpg Photo : Reims_2008_009.jpg Photo : Reims_2008_010.jpg

Photo : Reims_2008_011.jpg Photo : Reims_2008_012.jpg Photo : Reims_2008_013.jpg Photo : Reims_2008_014.jpg Photo : Reims_2008_015.jpg

Photo : Reims_2008_016.jpg Photo : Reims_2008_017.jpg Photo : Reims_2008_018.jpg Photo : Reims_2008_019.jpg Photo : Reims_2008_020.jpg

Photo : Reims_2008_021.jpg Photo : Reims_2008_022.jpg Photo : Reims_2008_023.jpg Photo : Reims_2008_024.jpg Photo : Reims_2008_025.jpg

Photo : Reims_2008_026.jpg Photo : Reims_2008_027.jpg Photo : Reims_2008_028.jpg Photo : Reims_2008_029.jpg Photo : Reims_2008_030.jpg

Photo : Reims_2008_031.jpg Photo : Reims_2008_032.jpg Photo : Reims_2008_033.jpg Photo : Reims_2008_034.jpg Photo : Reims_2008_035.jpg

Photo : Reims_2008_036.jpg Photo : Reims_2008_037.jpg Photo : Reims_2008_038.jpg Photo : Reims_2008_039.jpg Photo : Reims_2008_040.jpg

Photo : Reims_2008_041.jpg Photo : Reims_2008_042.jpg Photo : Reims_2008_043.jpg Photo : Reims_2008_044.jpg Photo : Reims_2008_045.jpg

Photo : Reims_2008_046.jpg Photo : Reims_2008_047.jpg Photo : Reims_2008_048.jpg Photo : Reims_2008_049.jpg Photo : Reims_2008_050.jpg

Photo : Reims_2008_051.jpg Photo : Reims_2008_052.jpg Photo : Reims_2008_053.jpg Photo : Reims_2008_054.jpg Photo : Reims_2008_055.jpg

Photo : Reims_2008_056.jpg Photo : Reims_2008_057.jpg Photo : Reims_2008_058.jpg Photo : Reims_2008_059.jpg Photo : Reims_2008_060.jpg

Photo : Reims_2008_061.jpg Photo : Reims_2008_062.jpg Photo : Reims_2008_063.jpg Photo : Reims_2008_064.jpg Photo : Reims_2008_065.jpg

Photo : Reims_2008_066.jpg Photo : Reims_2008_067.jpg Photo : Reims_2008_068.jpg Photo : Reims_2008_069.jpg Photo : Reims_2008_070.jpg

Photo : Reims_2008_071.jpg Photo : Reims_2008_072.jpg Photo : Reims_2008_073.jpg Photo : Reims_2008_074.jpg Photo : Reims_2008_075.jpg

Photo : Reims_2008_076.jpg Photo : Reims_2008_077.jpg Photo : Reims_2008_078.jpg Photo : Reims_2008_079.jpg Photo : Reims_2008_080.jpg

Photo : Reims_2008_081.jpg Photo : Reims_2008_082.jpg Photo : Reims_2008_083.jpg Photo : Reims_2008_084.jpg Photo : Reims_2008_085.jpg

Photo : Reims_2008_086.jpg Photo : Reims_2008_087.jpg Photo : Reims_2008_088.jpg Photo : Reims_2008_089.jpg Photo : Reims_2008_090.jpg

Photo : Reims_2008_091.jpg Photo : Reims_2008_092.jpg Photo : Reims_2008_093.jpg Photo : Reims_2008_094.jpg Photo : Reims_2008_095.jpg

Photo : Reims_2008_096.jpg Photo : Reims_2008_097.jpg Photo : Reims_2008_098.jpg Photo : Reims_2008_099.jpg Photo : Reims_2008_100.jpg

Photo : Reims_2008_101.jpg Photo : Reims_2008_102.jpg Photo : Reims_2008_103.jpg Photo : Reims_2008_104.jpg Photo : Reims_2008_105.jpg

Photo : Reims_2008_106.jpg Photo : Reims_2008_107.jpg Photo : Reims_2008_108.jpg Photo : Reims_2008_109.jpg Photo : Reims_2008_110.jpg

Photo : Reims_2008_111.jpg Photo : Reims_2008_112.jpg Photo : Reims_2008_113.jpg Photo : Reims_2008_114.jpg Photo : Reims_2008_115.jpg

Photo : Reims_2008_116.jpg Photo : Reims_2008_117.jpg Photo : Reims_2008_118.jpg Photo : Reims_2008_119.jpg Photo : Reims_2008_120.jpg

Photo : Reims_2008_121.jpg Photo : Reims_2008_122.jpg Photo : Reims_2008_123.jpg Photo : Reims_2008_124.jpg Photo : Reims_2008_125.jpg

Photo : Reims_2008_126.jpg Photo : Reims_2008_127.jpg Photo : Reims_2008_128.jpg Photo : Reims_2008_129.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 17:26
Reims, capitale des amateurs d'automobiles anciennes les 8 et 9 Mars 2008.

Le salon champenois, 21ème du nom, n'a pas failli à sa réputation.
Le soleil était au rendez-vous pour le plus grand plaisir des 350 exposants qui avaient déballé leur stock de pièces détachées et accessoires sur le parking du Parc des Expositions.

A l'intérieur, l'Amicale De Dion Bouton
 était à l'honneur, avec des modèles prodigieux, dont celui présenté par le Président René VILLE, véhicule de 1903 ayant participé au PARIS-MADRID, course des plus célèbres de l'époque, ainsi qu'au Circuit des Ardennes.
A voir, également, le tricycle et sa remorque de 1899, appartenant à Jean CHARTIER, un de nos amis collectionneurs avec qui nous avons partagé notre séjour fin 2004 à SEOUL. Cette pièce exceptionnelle a parcouru plus de kilomètres sur les océans, lors de cette virée en Corée du Sud, que dans toute sa carrière routière.

Il faut féliciter les nombreux Clubs présents qui ont fait preuve de beaucoup d'imagination pour animer ce salon où régnait une chaleureuse ambiance.

Chacun a pu trouver son bonheur et repartir avec une pièce qui manque au puzzle de la restauration de son ancêtre!

Pour ceux qui ne connaissent pas...

                                                 A ne pas manquer en 2009.
Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans Les sorties - salons et évenements