Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin
  • : Le Club du Chevron et Anciennes du Parc Régional du Vexin, basé à Osny (95), rassemble des collectionneurs de voitures anciennes des alentours de l'agglomération de Cergy Pontoise.
  • Contact

  • cca.prv
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
  • Club Multi marques de collectionneurs de voitures anciennes, basé à Osny dans le Val d'Oise. Réunion mensuelle le 1er dimanche matin du mois entre mars et octobre inclus de 9h à 12h30 au château de Grouchy (hôtel de ville d'Osny).
">

Compteurs

Les Rendez-vous mensuels

Pour Etre Informé Dès la parution d'un nouvel article , Inscrivez-vous à la newsletter en saisissant Votre e-mail. C'est pratique et gratuit.  


Nos Prochain rendez-vous mensuel au château de Grouchy à Osny 

dimanche 3 octobre 2021

 

 

 

Voir tous les albums de photos


 

Agenda 2021

En raison de la sortie de crise sanitaire momentanée

 

Pour le moment la Mairie d'Osny  autorise l'exposition

Des voitures du club du chevron

devant le château de Grouchy pour le 4 Juillet et 1er Aout 2021 et le 5 septembre et 3 octobre

Tout en respectant les gestes barrières

Notre nouveau contact  06 31 51 65 97

Merci 

 

 

2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 11:00

Je soumets à votre perspicacité cette carte postale qui m'a été remise. Saurez-vous m'indiquer la marque et l'année de cette superbe ancienne ?

   
   

DUMONT 1908

Quelques explications sur l'indice fourni : Le destinataire Mundot est l'anagramme de Dumont et le numéro de la rue 1908 est l'année de la voiture. L'expéditeur Charles est bien entendu Charles Dumont, l'auteur des chansons :
  • Mon vieux Lucien (1961)
  • Les amants (1961)
  • Les flonflons du bal (1960)
  • Les mots de l’amour (2003)
  • Au pied des tours de Notre Dame (1996)
  • Pour une femme (1998)
  • Nuit blanche à Honfleur (1976)
  • Il est quatre heures du matin (1977)
  • Mon Dieu (1973)
  • Je ne regrette rien (1979)
  • Rue Saint Vincent (1996)
 

 

Si vous avez trouvé de quelles marque et année il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 novembre 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 05:00

Quelle est la marque et le modèle de ce véhicule chargé d'une histoire vieille de plus de 90 ans ?

 
 

Taxi de la marne Renault 1914

Ce taxi a été réquisitionné sur l'ordre du général Gallieni le 5 septembre 1914 pour transporter en 1ère ligne les poilus de 1914 – 1918.
En effet, la ville de Paris est menacée par les armées allemandes qui ne sont plus qu’à une trentaine de kilomètres de la capitale. Pour la préserver, il faut envoyer des hommes en renfort. Le Général Gallieni, gouverneur militaire de Paris, dispose de 6 000 hommes, mais seulement de 250 véhicules. C’est ainsi que la flotte des taxis parisiens, très largement constituée de Renault Type AG, a été réquisitionnée pour transporter les troupes. Ils transporteront 5 soldats par véhicule ainsi que leur matériel. Il faudra aux taxis deux voyages aller-retour de nuit jusqu’à Nanteuil-le-Haudouin, tous feux éteints, afin de ne pas se faire repérer. Ce renfort inattendu suffit à renverser la situation. L’armée Allemande recule. Paris est sauvée, l’automobile entre dans l’histoire, et Renault aussi.
 

 

Si vous avez trouvé de quelle marque et modèle il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 octobre 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 05:00

Tout bon mécanicien ne réparera pas à coup de marteau cette voiture, sortie des ateliers de Suresnes.

 
 

Darracq de 1906

La firme Darracq a été fondée en 1896 à Suresnes par Alexandre Darracq. Elle commença à fabriquer des voitures à moteur De Dion qui s'illustrèrent bien vite dans des épreuves sportives. En 1904, une Darracq 100HP bat même le record du monde de vitesse à 168km/h. L'année suivante, une Darracq 200HP (à moteur V8) atteint cette fois 176km/h. La gamme des voitures de Suresnes s'étoffe tout au long des années 1900. Elle se compose de 8HP, 15HP, 24HP et 28HP. La firme lance également des véhicules commerciaux (fourgonnettes, camions, omnibus).
La photo ci-dessus représente une voiturette 2 places à moteur Monocylindre.
En 1906, Darracq décide de créer une filiale en Italie, près de Milan. Une nouvelle usine ultra-moderne y est construite. Mais quatre ans plus tard, Alexandre Darracq revend cette société à un groupe d'industriels lombards qui vont en changer la raison sociale en société Anonima Lombarda Fabbrica Automobili (ALFA).
En 1911, les ventes commencent à s'essoufler. La qualité des modèles, légendaire chez Darracq, n'est pas en défaut mais elle ne suffit malheureusement plus pour fidéliser les clients. Il faut désormais leur proposer quelque chose d'original, voire de révolutionnaire, et le moteur sans soupapes est peut-être l'alternative qui s'impose. Mais cette solution s'avèrera difficilement viable, car sujette à de nombreux problèmes. Aux difficultés internes qui s'accumulent, s'ajoute l'état de santé précaire d'Alexandre Darracq qui préfère se retirer en 1912. C'est un consortium anglais qui se portera acquéreur de l'usine Darracq de Suresnes
 

 

Si vous avez trouvé de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 septembre 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 05:00

Quelle est la marque et le modèle de la plus célèbre automobile sportive des années 30 ?

 
 

BMW 328 de 1938

En 1936, l’année des jeux olympiques de Berlin, BMW produit le plus grand succès automobile de la série deux litres, la BMW 328, premier cabriolet de la marque.
La BMW 328, construite entre 1936 et 1940, devient un évènement dans l’histoire automobile. La «328» fut la plus célèbre automobile sportive dans les années 30.
Cette automobile a été conçue très rapidement avec un faible budget ce qui n’a pas empêcher les ingénieurs de BMW de soigner particulièrement son design. La carrosserie recouvrante sur le train arrière avec un capuchon centré sur la roue la rend très élégante. La carrosserie profilée de la 328 réalisée entièrement en aluminium, était destinée à devenir un mythe dans le futur.
 

 

Si vous avez trouvé les marque et modèle de ce véhicule, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 août 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 05:00

On se verrait bien, cheveux au vent, au volant de cette petite bombe sur les routes de la campagne anglaise ...  

 
 

  AC COBRA 289 de 1965

La firme britannique AC (Auto Carrier) fut créée en 1904 à Thames Ditton dans le Surrey, par John Portwyne et John Weller, et fut spécialisée dans la fabrication artisanale de voitures sportives.
En 1953, cette petite société acquit une certaine notoriété en lançant de nouvelles voitures de sport baptisées Ace (cabriolet) et Aceca (coupé). Les Ace et Aceca pouvaient recevoir soit le moteur 6 cylindres maison de 2 litres de cylindrée développant 100ch, soit un 2 litres de la marque Bristol développant 127ch. En 1959, la firme AC encouragée par le succès relatif de ses récents modèles décide d’élargir sa gamme en proposant un coupé plus volumineux, la Greyhound, qui s’inspire des lignes de l’Aston-Martin DB3.
En 1962, la firme AC lance la Cobra ; dessinée par John Tojeiro, elle reprend la carrosserie de l’Ace mais dispose cette fois d’un moteur beaucoup plus puissant mis au point par l’ingénieur américain Caroll Shelby, sur une base de moteur V8 Ford de 4,3 litres de cylindrée. Ce moteur amélioré développait 265ch… Ainsi équipée, l’AC Cobra avec sa carrosserie légère, devenait une véritable bombe ! Cette voiture hyper-nerveuse connut un tel succès aux USA que la petite firme britannique dut stopper la production des Ace et Aceca pour se consacrer uniquement à la fabrication de la Cobra.

 

 

Si vous avez deviné les marque et modèle de ce véhicule, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 juillet 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 05:00

L'histoire mouvementée de cette marque révèle un destin hors-norme, celui d'une marque de prestige et de performances.
Ce modèle de 1934 a été produit pendant la période où la marque remporta de nombreux succès sportifs. 

 
 

ASTON MARTIN 1934

 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 juin 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 05:00

Pas d'inquiétude à la lecture de cet article, il n'infectera pas votre ordinateur 

Signé : Ulysse 

 
 

1912 TROJAN 10 HP - 2 sièges

Vroum ! Vroum ! J'ai 10 chevaux mais il en a suffit d'un seul à Ulysse ... >_<
 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 mai 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 15:09

Cette voiture de course anglaise a participé au Grand Prix de l'Automobile Club de France de Dieppe en 1908. Elle termina malheureusement mal classée à cause d'un rapport puissance/poids trop défavorable par rapport à ses concurrentes. 

 
 

AUSTIN GP 1908

En désaccord avec les administrateurs de la firme Wolseley dont il était directeur technique, Herbert Austin démissionna en 1905 pour fonder sa marque l’année suivante. Le jeune constructeur proposa une gamme de modèles allant d’une 7HP monocylindrique à une 6 cylindres de 50 HP. Et pour atteindre plus vite la notoriété, il choisit de disputer les grandes épreuves de vitesse sur le continent, où ne s’étaient risqués jusque-là que Wolseley et Napier.

Publicité Gratuite
Austin prépara 3 voitures de course pour le GP de l’ACF de 1908 couru à Dieppe en les dérivant du modèle de tourisme 50 HP. Le moteur était encore à cylindres séparés assemblés sur un carter commun. Deux magnétos haute tension alimentaient les 12 bougies placées au-dessus des soupapes bilatérales. Sur 3 voitures, 2 étaient à transmission par chaînes et 1 par arbre à cardans, celle de Moore Brabazon.

Régulières mais pas rapides
Les 2 autres voitures étaient confiées à Dario Resta et à Wright. Ce dernier devait abandonner, moteur bloqué, mais les 2 autres pilotes terminèrent en 18ème et 19ème positions à 2 heures du premier ! Trop lourdes, les Austin manquaient de vitesse pour être compétitives : un journal français d’époque les crédite de 1900 kg mais il est plus probable qu’elles pesaient environ 1400 kg soit 300 kg de plus que leurs rivales, ce qui posa de gros problèmes de pneus.

Caractéristiques :
Moteur : 6 cylindres en ligne séparés à soupape bilatérales et double allumage ; cylindrée 9648 cm3 ; puissance 95 ch à 1400 tr/mn
Transmission : boite de vitesse manuelle à 4 rapports ; chaînes ou arbre aux roues arrières motrices
Dimensions : empattement 3 m ; voies avant et arrière 1,36 m ; poids 1400 kg
Performance : vitesse maximale 150 km/h

Fiables et régulières, les Austin GP 1908 avaient un rapport puissance/poids défavorables par rapport à leur concurrentes « continentales ».

 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 30 avril 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 09:56

Ce n'est certes pas une image d'Epinal que nous vous présentons là, mais ce véhicule aurait bien pu rencontrer 3 capitaines au cours de ses voyages.
Quelle est donc la marque de cette voiture ?
 

 undefined  
Lorraine Dietrich 1911
Berline de voyage - Moteur 4 cylindres
12 CV - alésage : 75 m/m - Course 120 mm
4 vitesses et marche arrière par levier intérieur
graissage compte-gouttes - glaces cintrées et biseautées
Vitesse : 55 km/h
 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 31 mars 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 06:00

Quelle est la marque de cet ancêtre de 1899, premier modèle d'une longue lignée ?

 

 undefined  
FIAT 3 1/2 HP de 1899
 
En 1898 Les frères Ceirano louèrent un local appartenant à un industriel turinois, Ernesto Lancia, pour y construire des bicyclettes. Ils engagèrent comme comptable, le propre fils du propriétaire, prénommé Vincenzo.
 
Création de la F.I.A.T.
Des bicyclettes aux automobiles il n’y a qu’un pas, que les Ceirano, comme bien d’autres à cette époque, ne tardèrent pas à franchir. Leur première automobile fut terminée en 1899, sous la marque « Welleyes » qui était celle des bicyclettes Ceirano. C’était une voiturette à moteur arrière bicylindre à plat, dessinée par l’ingénieur Faccioli, sans originalité particulière mais robuste et bien construite. Elle attira l’attention du public en prenant la seconde place d’une course autour de Turin. Débordés de commandes, les frères Ceirano préfèrent céder leur atelier et leurs brevets à deux riches amateurs turinois, Giovanni Agnelli et Carlo Biscaretti di Ruffia. Ceux-ci adoptèrent comme nouvelle raison sociale Fabbrica Italiana Automobili Torino, ou F.I.A.T.
 
Des marques réputées
Les frères Ceirano allaient fonder par la suite plusieurs marques réputées et leur comptable, Vincenzo Lancia, créerait aussi la sienne. La petite 3 ½ HP de 1899 constitue donc l’acte de naissance de l’industrie automobile italienne.
 
CARACTERISTIQUES
Moteur : 2 cylindres opposés ; soupapes latérales ; cylindrée 0,67 litre ; puissance 3 ½ ch à 1200 tr/mn.
Transmission : roues arrière motrices ; boite de vitesses à 2 rapports.
Dimensions : empattement 1,55 m ; voies avant et arrière 1,11 m ; poids 450 kg
Performance : vitesse de pointe 40 km/h.
 

 

Si vous avez deviné de quelle marque il s'agit, alors envoyez vite votre réponse par e-mail jusqu'au 29 février 2008 minuit en n’oubliant pas de donner votre nom et prénom pour que votre participation puisse être prise en compte.

Partager cet article
Repost0
Published by cca.prv cca.prv - dans L'énigme du mois